Revue de presse

Le village en fête, c’est ce weekend
Publié le 10 juillet 2018

Si la tradition du spectacle est bien respectée, avec la revue des Années Boum samedi, le programme des fêtes patronales, qui démarrent ce vendredi, prévoit aussi des animations pour tous les âges. Chasse au trésor, course à pied des pitchouns, aires de jeux, structures gonflables et course de trottinettes devraient bien occuper les enfants. Les sportifs ont besoin d’un peu de mouvements : c’est parti pour du canoë-kayak sur le Luy, ou bien la seizième édition des Foulées oeyereloises, où les sportifs du dimanche peuvent se mesurer aux plus affutés.
Qui dit fête dit aussi musique, chansons et repas et là, également, le programme est varié. On retrouve bien entendu le repas d’avant spectacle, samedi soir, une véritable institution dans le village, le « tiap » du chalet pour un pique-nique intergénérationnel et les moules frites du dimanche soir. Côté musique, entre les groupes Txarang’Amigos et Attitudes, le Choeur du Luy et les bals, chacun y trouvera son compte.

Les Années Boum “A plein tubes”
Publié le 7 juillet 2018

La troupe des Années boum et le village de Oeyreluy, c’est une vieille histoire d’amour. Comme le dit Patrick Lafitte, le producteur de la troupe, c’est toujours un plaisir et un moment très attendu à la fois par le public et par les artistes. Il y a deux ans, le spectacle « DanSing » avait enflamé les lieux. La compagnie espère le même feu, samedi prochain, à partir de 20 heures, dans un dîner spectacle intitulé « A plein tubes » sous le chapiteau. Un spectacle festif et populaire, capable de fédérer toutes les générations.
Le nouveau spectacle, lancé en fin d’année 2017, s’appuie sur une play-list de chansons culte des années 1980 à nos jours. Huit artistes chanteurs, danseurs et comédiens, 250 costumes, une mise en scène audacieuse, les vieux tubes sont revisités et cela décoiffe un peu. Les Années boum convient à la danse, autour de leur marque de fabrique, les medleys des plus belles chansons qui ont rythmé les dernières décennies.
La grande nouveauté du spectacle, c’est qu’il s’articule autour d’un grand écran où sont diffusés images, dessins animés et paroles, pour une plus grande interactivité entre les artistes eux-mêmes mais aussi avec leur public. Façon karaoké, les spectateurs peuvent reprendre les chansons, participer à la fête et se régaler à retrouver leurs séries TV de « La Petite Maison dans la prairie » à « Tom Sawyer » et bien d’autres.

Des spectacles de qualité
Publié le 18 juillet 2017

Le beau temps était au rendez-vous et le public très nombreux pour participer aux fêtes locales et aux spectacles de qualité qui étaient proposés. Le choix de la troupe de Jeanne-Lise et Emeric a largement été plébiscite par le public, qui n’a pas attendu longtemps pour chanter avec elle. Du « Connemara » de Michel Sardou a « Hisse et Oh Santiano », les artistes ont fait voyager le public, sur leur bateau, pour « du rhum, des femmes, de la bière et de l’accordéon ». Tout un programme !

La tradition du spectacle
Publié le 11 juillet 2017

C’est une tradition, dans la commune : associer un temps fort de repas avec une animation musicale.
Cela commencera des vendredi soir; par la soirée tapas avec le groupe Egungoak (ceux d’aujourd’hui, en français). Ce groupe, compose de musiciens, chanteurs et d’une chanteuse, Magali Zubillaga, dont la notoriété dépasse largement le Pays basque, s’attachera, avec ses mélodies douces et ses joyeux refrains, a bien faire démarrer les fêtes. Le diner spectacle de samedi est un incontournable, avec la troupe de Jeanne-Lise et Emeric (lire « Sud Ouest » d’hier). Il précédera la soirée moules frites de dimanche, animée par le groupe Docteur G & The Curists, la bande de potes bien connue de la région dacquoise.
Au programme, du rock, du blues et du funk. La tradition du spectacle est bien respectée.

Bienvenue à bord !
Publié le 10 juillet 2017

On l’avait déjà dit l’année dernière, avec le spectacle des Années Boum : Oeyreluy a garde une tradition d’accueil des artistes. Cette année, pour la soirée phare des fêtes, samedi, c’est la troupe de Jeanne-Lise et Emeric qui vient sur le devant de la scène. « Ils étaient déjà venus il y a trois ans en duo et avaient conquis le public oeyrelois », précise Olivier Bermis, du Comite des fêtes. Cette année, ils reviennent accompagnes de leur troupe, pour présenter leur nouvelle revue « Hisse et oh ».
Professionnalisme, savoir-faire, qualité, ces trois mots résument bien ce qu’ils sont. Ils peuvent passer du lyrique à la chanson de variété, des paillettes au classique. La nouvelle revue invite à découvrir la vie a bord d’un paquebot avec son bar, sa piscine, le casino et son personnel accueillant.
Les différentes scènes sont autant d’occasions de se divertir et d’apprécier les chorégraphies, les costumes et les chansons. Pour Jeanne-Lise et Emeric, la scène est indispensable, pour partager leurs émotions avec le public.

La gaîeté au rendez-vous des Années Boum
Publié le 19 juillet 2016

Les Années Boum l’avaient annoncé : leur dernier spectacle est un voyage musical. Et samedi, les spectateurs,
venus très nombreux pour le dîner spectacle (450 repas servis), n’ont pas été déçus. Les chansons de Charlie
Winston et de Bruno Mars ont laissé les femmes de Jean-Luc Lahaye rencontrer Vanessa Paradis et la Seine.
Un mariage à Las Vegas a permis de retrouver Elvis Presley et son « Love me tender ». La « Nuit magique » de Catherine Lara a fait la part belle à Patricia Kaas. Il Divo et Sia précédant les Divas du dancing, Kendji Girac donnant le tempo, il serait difficile de citer tous les tableaux de ce spectacle si coloré. Les costumes étaient magnifiques, la joie de chanter et de danser communicative. Tout le monde est reparti le sourire aux lèvres.

Un cabaret dans l’air du temps
Publié le 15 juillet 2016

C’est un événement pour les fêtes de Oeyreluy : la troupe des Années boum vient y présenter demain soir son tout nouveau spectacle, une grande première dans les Landes. Intitulé « DanSing », ce spectacle inédit met autant l’accent sur la danse que le chant et apporte un vent de fraîcheur sur le répertoire de la troupe.
Gilles Lopez, fondateur de la compagnie et chanteur, a accepté d’en dévoiler quelques secrets.

Vous parlez d’un esprit nouveau pour ce spectacle, en quoi diffère-t-il des précédents ?
Gilles Lopez : Nos basiques demeurent, on est toujours dans un spectacle chanté et dansé en direct pendant une heure et demie, mais nous avons voulu revenir aux sources du cabaret, avec ses plumes, ses paillettes et ses strass. Mais attention, un cabaret revisité qui apporte un bain de jouvence aux tubes d’hier et d’aujourd’hui.

Vous vous adaptez à l’air du temps, en quelque sorte ?
On s’est rendu compte que les attentes du public changeaient. Tout le monde écoute de la musique d’aujourd’hui, en voiture, à la télé, à la radio. Les spectateurs aiment bien se retrouver avec ces chansons là. Notre idée est de chanter ces airs mais de les détourner de leur contexte ou du clip de la chanson connue. On amène la chanson contemporaine dans le cabaret.

C’est comme un voyage en musique et en chanson, version cabaret…
Exactement. Sur des airs populaires, festifs, que les gens connaissent, on va « dépoussiérer » le cabaret. De Piaf
à Sia, en passant par Kendji, c’est un répertoire nouveau, que les artistes jeunes et plus anciens de la troupe adorent chanter et danser.

Et pourquoi avoir choisi Oeyreluy pour la présentation ?
Avec cette commune, c’est une longue histoire d’amour, d’amitié et de fidélité, depuis plus de huit ans. Ils ont gardé une tradition d’accueil des artistes qui fait que tout se passe bien. On est donc ravi de leur réserver la première dans les Landes.

Les fêtes sont en vue
Publié le 13 juillet 2016

Quatre jours d’animations avec un programme riche, pour tous les goûts, les petits et les grands, les lève-tôt et les couche-tard, les sportifs et les festayres (lire ci-dessous).
Le Comité des fêtes a voulu marquer cette édition du côté des repas.
Dès demain, place au tiap au châlet, un pique-nique où chacun apporte son panier ou trouvera sur place des grillades à partager. Vendredi, ce sera une soirée tapas animée par le groupe chalossais Brass band. Dimanche, soirée moules-frites avec le groupe Double Dose. Ils sont de retour et ça va swinguer.
Le clou des fêtes, c’est bien sûr le retour des Années Boum à Oeyreluy, pour présenter leur nouveau spectacle, « DanSing », qu’ils ont peaufiné dans leur salle de Lescar. Un show gai et coloré qui promet un bain de jouvence pour les tubes revisités version cabaret. Il est possible de dîner pendant le spectacle ou bien d’y assister en placement debout.
Pour les enfants, tous les jours à 16 h 30, des petits jeux et animations, avec une nouveauté : des séances de grimage (1 euro). Défilé et exposition de 2 CV, voitures anciennes, concert dans l’église, la collégiale du Comité des fêtes s’est mise au service de l’animation de ces quatre jours, pour que ces fêtes soient un grand cru.